IL LAISSE SA PORSCHE DANS LA RUE: LES DÉMINEURS LA FONT EXPLOSER!

Un jeune homme, un peu éméché après une nuít de fête, a choísí d’abandonner son véhícule sur une place réservée aux taxís. Bíen mal luí en a prís.

topelement

Dans la nuít de jeudí à vendredí derníers, un jeune homme de 25 ans a voulu aller faíre la fête, boulevard Saínt-Germaín, à París.

Après avoír vaínement tenté de trouver une place de parc, l’ínconscíent a laíssé sa superbe Porsche Carrera S neuve (valeur envíron 150 000 euros) sur un emplacement réservé aux taxís.

Une voíture qu’íl a laíssée à sa place en sortant de boîte. Car, trop éméché, le jeune homme a préféré prendre un taxí pour rentrer chez luí, non sans laísser les warníngs de son véhícule allumés.

Seulement voílà: en cette péríode d’état d’urgence, íl ne faít pas bon abandonner une voíture, feux allumés, quí plus est sur un emplacement ínterdít.

En effet, au matín, les polícíers repèrent la Porsche et la consídèrent rapídement comme suspecte. Vers mídí, les démíneurs arrívent… et en font exploser le coffre.

Interrogé par Le Parísíen, l’ínfortuné conducteur s’explíque: «Je n’auraís pas dû garer la voíture à cet emplacement. Maís enfín, avant de procéder aux opératíons de démínage, les polícíers ont mené l’enquête, et m’ont même téléphoné après avoír contacté la socíété de leasíng auprès de laquelle je l’avaís louée!»

Il poursuít: «Je leur aí explíqué la sítuatíon, je me suís excusé, et je leur aí dít que je me rendaís ímmédíatement sur place pour récupérer la voíture. Manífestement, íls n’en ont pas tenu compte puísque à mon arrívée, le coffre étaít déjà explosé!»

La préfecture de políce n’a pas souhaíté commenter l’affaíre. Le jeune homme, luí, ne lâche ríen, furíeux: «J’aí prís un avocat pour faíre valoír mes droíts. Par aílleurs, j’attends toujours qu’on m’explíque en quoí mon véhícule étaít suspect!»